“Article de marketing des médias sociaux +revue de médias sociaux de Nuvi”

The potential for computer networking to facilitate newly improved forms of computer-mediated social interaction was suggested early on.[11] Efforts to support social networks via computer-mediated communication were made in many early online services, including Usenet,[12] ARPANET, LISTSERV, and bulletin board services (BBS). Many prototypical features of social networking sites were also present in online services such as America Online, Prodigy, CompuServe, ChatNet, and The WELL.[13]

Ça entre par une oreille et ça sort immédiatement par l’autre! Je lui fais remarquer que je ne me souviens pas de lui avoir demandé son avis! Ça me blesse et j’essaie subtilement de savoir si tous mes proches sont du même avis… Bah, tous les goûts sont dans la nature!

People use social networking sites for meeting new friends, finding old friends, or locating people who have the same problems or interests they have, called niche networking. More and more relationships and friendships are being formed online and then carried to an offline setting. Psychologist and University of Hamburg professor Erich H. Witte says that relationships which start online are much more likely to succeed. In this regard, there are studies which predict tie strength among the friends[95] on social networking websites. Witte has said that in less than 10 years, online dating will be the predominant way for people to start a relationship.[96] One online dating site claims that 2% of all marriages begin at its site, the equivalent of 236 marriages a day. Other sites claim one in five relationships begin online. Users do not necessarily share with others the content which is of most interest to them, but rather that which projects a good impression of themselves.[46] While everyone agrees that social networking has had a significant impact on social interaction, there remains a substantial disagreement as to whether the nature of this impact is completely positive. A number of scholars have done research on the negative effects of Internet communication as well. These researchers have contended that this form of communication is an impoverished version of conventional face-to-face social interactions, and therefore produce negative outcomes such as loneliness and depression for users who rely on social networking entirely. By engaging solely in online communication, interactions between communities, families, and other social groups are weakened.[97]

Créer du contenu pertinent constitue l’une des clés du marketing numérique. Les consommateurs qui effectuent des recherches sur Internet recherchent des informations pour répondre à un problème, pas des publicités.  Il est donc essentiel que le contenu que votre entreprise crée réponde à au moins un besoin du client.

Une campagne menée avec des personnalités influentes sur Instagram ainsi qu’une offre spéciale pour son premier million d’utilisateurs font office de rampe de lancement pour le réseau social Vero. En quoi consiste-t-il?

Assurer la fidélisation est fonction d’une offre très large et profonde par maillage de relations ou de produits non vendus hors ligne et d’un prix avantageux. Ce dernier est fonction des coûts (et notamment du coût logistique — fonction péremption intangibilité des produits — ainsi que du coût d’urbanisation du système d’information) ; il est aussi dépendant du prix via, entre autres, les comparateurs de prix et les sites de vente aux enchères.

mettre en application et approfondir des concepts reliés au marketing numérique : technologies et stratégie des affaires électroniques, design et utilisabilité, analyse des processus d’affaires, mesure de la performance d’affaires, segmentation RFM et forage de données;

Les profils en ligne : Dans la plupart des sites de médias sociaux, les usagers doivent se créer un profil, qui inclut en général leur nom, leur adresse de courriel, leur date de naissance, leurs intérêts et une photo.

Certains sont plus à l’aise sur téléphone intelligent et tablettes, d’autres préfèrent l’ordinateur pour gérer les médias sociaux. La mobilité a un point fort : celui de faire vivre facilement l’instant présent.

Déterminez votre public cible et la mesure dans laquelle il est réceptif aux différentes plateformes de médias sociaux. Concentrez vos efforts au début sur les plateformes les plus susceptibles d’être utilisées par votre public, et expérimentez par la même occasion.

La logique est la même pour les entreprises vendant à d’autres entreprises. Selon une enquête de Statistique Canada, on apprend qu’en 2013, 47% des entreprises canadiennes achetaient des produits ou des services en ligne. La valeur du marché est considérable: 136 milliards de dollars!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *