“marques de médias sociaux _Présentations de médias sociaux”

« En 2018, nous allons assister à l’érosion continue de la portée organique des pages Facebook. Cependant, les marques et les éditeurs se rendront finalement que la meilleure marche à suivre est de mettre en place une stratégie intelligente basée sur des contenus sponsorisés. »

Si vous avez un produit que le client ne connaît pas, il n’en fera pas la recherche, vous devez donc le faire connaître sur le net et la meilleure manière est de réaliser une stratégie « push » sur les réseaux sociaux. Une marque de voiture électrique comme Tesla a tout avantage à tirer de films ou vidéos d’une voiture électrique faisant une course de vitesse avec un avion afin de montrer les qualités d’accélération d’une voiture électrique. Il en est de même avec une nouvelle boutique s’installant dans un quartier, d’une carte de crédit présentant des avantages distinctifs. Une politique de Adwords serait du gaspillage, et le SEO peut exister, mais n’est pas prioritaire, il suivra de lui-même la campagne sur les réseaux sociaux de manière naturelle.

Facebook est un réseau social en ligne qui permet à ses utilisateurs de publier du contenu et d’échanger des messages. Deuxième site web le plus visité au monde après Google selonAlexa3, il compte en juin 2015, 968 millions d’utilisateurs actifs quotidiens sur un total de 1,49 milliard d’utilisateurs actifs mensuels2. Le 24 août 2015, pour la première fois sur une seule journée, 1 milliard de personnes ont utilisé Facebook4.

Jump up ^ Durkheim, Emile (1893). De la division du travail social: étude sur l’organisation des sociétés supérieures, Paris: F. Alcan. (Translated, 1964, by Lewis A. Coser as The Division of Labor in Society, New York: Free Press.)

Oui, vraiment Non, pas du tout Ça dépend… Par exemple, je déteste quand les gens prennent plus de cinq minutes à répondre à un texto! Pas tout à fait, mais avoir une discussion avec quelqu’un qui ne va pas droit au but, ça me fatigue un peu…

Le temps passé par les internautes sur le Web augmente toujours, mais moins vite qu’il y a quelques années… Et les géants du secteur redoutent déjà le moment où le marché cessera de croître et où ils devront redoubler d’efforts pour séduire. Au premier rang des inquiets figurent évidemment les géants Google et Facebook, aujourd’hui champions du temps passé sur le Net (plus de 8 heures par mois et par internaute sur YouTube aux Etats-Unis, par exemple).

Une hypothèse d’affaires peut remettre en question quelque chose de fondamental, comme une proposition de valeur, autant que ça peut s’intéresser à quelque chose de plus trivial, comme l’expérience utilisateur. (Sans dire que l’expérience utilisateur n’est pas importante!)

Utiliser les réseaux sociaux pour accroître sa notoriété ou le trafic sur son site est «un objectif totalement vain. Les choix qui s’offrent à l’internaute sont déjà saturés», selon Cyrille Chaudoit, directeur et fondateur de Scanblog. Les marques devraient, au contraire, s’appliquer à « offrir une véritable utilité pour favoriser les affinités avec les internautes et les amener, éventuellement, à en devenir les ambassadeurs», ajoute-t-il. Les réseaux sociaux étant avant tout axés sur l’individu, les marques doivent donc le remettre au coeur de leur stratégie, sous peine d’être perçues comme trop intrusives. Selon une étude d’ETO et Market Audit, 57 % des utilisateurs le pensent. «Sur les réseaux sociaux, c’est l’internaute qui décide», souligne Reynald Sauvet. En identifiant ses attentes et produisant un contenu adapté et exclusif, les enseignes peuvent éviter cet écueil et offrir une expérience enrichissante. Ainsi sur Facebook, Chanel a décidé de ne pas avoir de fan page officielle, mais de créer une application, Chanel Gifts, qui permet aux membres de s’envoyer des cadeaux virtuels. Résultat: c’est aujourd’hui l’une des applications les plus utilisées. «Il est nécessaire de construire une expérience autour de la marque et de se mettre au rythme du consommateur», selon Jérôme Delaveau, directeur général de Human to Human. Le message doit aussi être pensé en fonction du réseau, ou du site, sur lequel il sera diffusé.

Le recrutement se fait sur examen des dossiers de candidature par un jury et entretien de motivation pendant lequel le candidat expose son projet professionnel. Son admission définitive dans la formation est subordonnée par la signature d’un contrat d’apprentissage avec une entreprise d’accueil. Les missions confiées à l’apprenti doivent être préalablement validées par le responsable de la formation qui s’assure de leur adéquation avec les objectifs pédagogiques de la licence.

Les services de partage de photos (Flickr, Imgur, 500px Pinterest,…), de vidéos ( YouTube, Vimeo, Dailymotion…), de musique (Spotify, Deezer, SoundCloud, MySpace…), de liens (Delicious, Scoop.it), de lieux (Foursquare, Swarm), les applications mobiles (Instagram, Slingshot, Riff, Vine…), les communautés d’acheteurs (TheFancy, Polyvore, Shopstyle, Bezar, Lyst, Yeay…) ainsi que des communautés verticales comme ces trois-là dédiées aux designeurs (Behance, Dribbble, DeviantArt) ;

«Se servir des réseaux sociaux pour chercher un emploi, c’est participer à un 5 à 7 de réseautage auquel serait invitée une partie de la planète», illustre Sylvie Bédard, fondatrice de Mind Drop, une entreprise de stratégies marketing.

Comme vous pouvez le constater, l’écosystème des médias sociaux s’organise autour de quatre grands usages : la publication, le partage, la discussion et le réseautage. À chacun de ces usages correspondent des services, certains étant dédiés à une fonction bien particulière (ex : Instagram qui ne sert qu’à publier des photos depuis son smartphone), tandis que d’autres sont plus versatiles (Tumblr qui est une plateforme difficile à caser).

Cockrell, Cathy, “Plumbing the mysterious practices of ‘digital youth’: In first public report from a ‘seminal’ study, UC Berkeley scholars shed light on kids’ use of Web 2.0 tools”, UC Berkeley News, University of California, Berkeley, NewsCenter, 28 April 2008

Cette marque populaire de biscuits est surtout connue pour ses couleurs – une couche de crème blanche entre deux biscuits noirs – et la tendance de ses clients à les manger soit en séparant les deux moitiés, soit en les trempant dans du lait. Mais c’est également une entreprise leader sur les médias sociaux. Voyez plutôt :

Comments

  1. Jacquelyn

    Les vidéos Oreo « Biscuit Vs. Crème » constituent une campagne publicitaire intelligente, diffusée sur la chaîne Youtube de la marque. Elles mettent en scène des machines très élaborées destinées à séparer les deux moitiés d’un Oreo et d’isoler la garniture de crème. La première vidéo, qui montre un séparateur créé par le physicien David Neevel, a reçu plus de 4 millions de vues en trois semaines.
    Jump up ^ Papachristos, Andrew (2009). “Murder by Structure: Dominance Relations and the Social Structure of Gang Homicide” (PDF). American Journal of Sociology. The University of Chicago Press. 115 (1): 74–128. doi:10.2139/ssrn.855304. Retrieved 29 March 2013.
    l’évaluation des connaissances qui est effectuée par les enseignants par un contrôle continu tant sur les contenus que sur les résultats en pédagogie active ; elle est réalisée sous forme de devoirs sur table individuel et/ou de projets de groupe de groupe donnant lieu à soutenance ;

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *